Fonctionnement et fiscalité des dividendes

28/06/2018

Définition des dividendes

On appelle dividendes, « la part des bénéfices réalisés par une société, distribuée à la fin d’un exercice aux associés en application d’une délibération de l’assemblée annuelle ».

Cette définition demande de plus amples explications.

Qu’est-ce que le bénéfice distribuable sous forme de dividendes ?

« Le bénéfice distribuable est constitué par le bénéfice de l’exercice diminué des pertes antérieures, ainsi que des sommes à porter en réserve en application de la loi ou des statuts, et augmenté du report bénéficiaire ».
Ainsi, la société a la possibilité de mettre son bénéfice en réserve et n’a donc pas l’obligation de le distribuer immédiatement.

Quel est l’organe compétent pour décide de verser des dividendes ?

Comme la définition des dividendes l’indique, c’est effectivement l’assemblée générale ordinaire, après approbation des comptes annuels,  qui décide de la mise en distribution des sommes prélevées sur les réserves « dont elle a la disposition ». Elle doit dans ce cas indiquer expressément « les postes de réserve sur lesquels les prélèvements sont effectués ».

Comment sont distribués les dividendes ?

Il existe un ordre d’imputation. En effet, « les dividendes doivent être prélevés par priorité sur le bénéfice de l’exercice ». Ils sont distribués à chaque associé proportionnellement aux apports effectués dans la société.

Exemple

Cinq associés qui détiennent chacun 20% d’une société qui décide de distribuer 1 000€ de dividendes, recevront donc 200€ chacun !

Existe-t-il des conditions pour le versement de dividendes?

Oui, il existe des conditions préalables à toute distribution.

  •   Les frais de constitution de la société doivent être amortis  (article L.232-9 du Code de Commerce),
  •   Les comptes de frais d’établissement, de frais de recherche appliquée et de développement doivent être apurés, sauf si « le  montant des réserves libres est au moins égal à celui des frais non amortis » (article R.123-187 du Code de Commerce),
  •  Les capitaux propres ne doivent pas devenir à la suite d’une réduction de capital, inférieurs au montant du capital augmenté des réserves (article L.232-11, alinéa 3 du Code de Commerce),
    Autre précision : « l’écart de réévaluation n’est pas distribuable » (article L.232-11, alinéa 4 du Code de Commerce).

Obtenir de la documentation.

L'un de nos conseillers vous recontacte très rapidement pour vous transmettre la documentation sur ce produit.


Ou contactez directement un de nos conseillers au 09 72 45 87 90

Vos coordonnées ne sont pas utilisées à des fins publicitaires.



* champs obligatoires