Placements retraite

27/06/2018

Augmenter ses revenus pour la retraite : quelles solutions ?

Le départ à la retraite constitue une étape décisive pour tous les français : les revenus issus du travail sont sensiblement modifiés et dépendent de la carrière réalisée ainsi que des évolutions législatives. La question de savoir « à quoi aurais-je droit lors de mon départ à la retraite ? » fait l’objet depuis quelques années de nombreux débats et interrogations…

Le système de retraite français, c’est-à-dire celui de la répartition des cotisations retraites prélevées chez les travailleurs au profit des retraités, atteint d’année en année ses limites. Aujourd’hui, l’obtention d’une bonne pension de retraite suppose de prendre en compte le système de capitalisation. Ce dernier consiste à prévoir une épargne personnelle en vue d’augmenter ses revenus futurs… L’anticipation et l’épargne sont donc les points fondamentaux à retenir !
Faisons donc un point sur le ressenti des français face à leur départ à la retraite, ainsi que sur des solutions de placements pertinentes.

Comment les français envisagent leur retraite ?

Une enquête réalisée en 2012 par le cercle des épargnants nous donne une bonne idée du ressenti des français face à leur prestations retraite. Ainsi :

La retraite constitue la priorité sociale des Français.
63% des français dont le départ à la retraite est proche estiment que leur pension de retraite va diminuer
60% des français sont inquiets pour leurs prestations retraite, dont 78% des indépendants et 56% des employés.
Seuls 19% des français sont confiant pour le montant de retraite auquel ils pourront prétendre
En outre, les français estiment que le système par répartition atteint ses limites et que la réforme sur l’âge de départ à la retraite réalisée par Monsieur Sarkozy ne sera plus remise en cause.

En outre, il est indiqué que 53% des français sondés épargnent en vue de leur retraite, majoritairement les 25-34 ans (59%).
Face à ces incertitudes, il est donc légitime de se demander comment épargner efficacement en vue d’obtenir des compléments de revenus réguliers lors du départ à la retraite ?

Vous avez un capital à placer ? Comment obtenir des revenus complémentaires à la retraite ?

Vous souhaitez placer un capital en vue de le faire fructifier pour prévoir un complément de revenus lors du départ à la retraite ? Il existe pour ce faire de très nombreuses solutions pertinentes. Nous en mettrons en avant une, qui nous paraît actuellement totalement adaptée: l’investissement en nue-propriété de parts de SCPI.

Investir en nue-propriété dans des parts de SCPI pour obtenir un complément de revenus lors de la retraite

L’investissement dans des parts de SCPI est actuellement très recherché. Il consiste à acquérir des parts d’une société qui investit elle-même dans des biens immobiliers.

Souvent investie en immobilier d’entreprise (commerces et bureaux…), ce placement vous permet d’obtenir des rendements de l’ordre de 5,5% par an, et un capital qui peut sa valoriser potentiellement sur moyen-long terme (augmentation de la valeur des parts liée à l’évolution des marchés immobiliers dans lesquels investissent les SCPI).

 

Pourquoi investir dans la seule nue-propriété des parts de SCPI ?

La nue-propriété est, avec l’usufruit,  l’une des composantes de la pleine-propriété. Elle consiste à être propriétaire d’un bien sans pour autant pouvoir en jouir (recevoir des revenus), cet attribut revenant à l’usufruitier. Le démembrement de propriété peut être viager (jusqu’au décès de l’usufruitier), ou temporaire.


L’avantage
: à la fin de l’usufruit, le nu-propriétaire devient pleinement propriétaire sans aucune imposition supplémentaire.

Dans le cadre d’une SCPI, en investissant dans la nue-propriété vous devenez propriétaires de parts, mais vous n’avez pas droit aux revenus. En contrepartie, la valeur des parts est beaucoup plus faible à l’achat, et au terme de l’usufruit se revalorise automatiquement à sa valeur en pleine-propriété, sans impôt supplémentaire ni frais !

L’exemple suivant vous montrera tous les avantages de l'investissement en nue-propriété de parts de SCPI :

Monsieur Experto, 52 ans, dispose d’un capital de 50 000€ à placer, en vue d’obtenir un complément de revenus lors de son départ à la retraite, dans 10 ans. Il souhaitait dans un premier temps acquérir des parts de SCPI, de manière classique (achat direct). Son conseiller lui a proposé d’investir dans la seule nue-propriété de ces parts.

En effet, si  la valeur de la part est de 100€, Monsieur Experto aurait investi dans 500 parts. A supposer que la SCPI produise un rendement annuel de 5%, cela signifie que Monsieur Experto obtiendra sur les 10 années à venir 2 500€ par an.

Cependant, sa tranche marginale d’imposition étant à 30% et les prélèvements sociaux venant grever son placement (17,2%), ses revenus nets seront réduits de 45,5%. D’ici son départ à la retraite, il aura donc accumulé 10 fois 1 362,5€, soit 13 600€.

Si Monsieur Experto investit dans la nue-propriété des parts de SCPI sur 10 ans, la valeur de la nue-propriété sera égale à 66% de la valeur en pleine-propriété. Avec un capital de 50 000€, il pourra donc acquérir non pas 500 parts mais 757 parts.

Il ne percevra aucun revenu pendant 10 ans, n’aura aucun impôt sur le revenu supplémentaire ni prélèvements sociaux.

Au terme des 10 ans, il deviendra pleinement propriétaire de ses parts.

A supposer que la valeur de la part ne se revalorise pas (100€), cela signifie qu’il disposera d’un capital de 75 700€, sans aucun impôt ! Soit un gain de 25 700€… Il pourra ainsi conserver ses parts, qui lui procureront un revenu annuel de 3 785€ (au lieu des 2 500€ annoncés en direct) !

Pour résumer :

  • Achat en direct de 50 000€ de parts : 13 600€ de revenus accumulés, capital au terme de 50 000€ (soit 63 600€ au total), revenus annuels potentiels à compter du départ à la retraite de 2 500€.
  • Achat en nue-propriété de 50 000€ de parts : pas de revenus accumulés, capital au terme de  75 700€, revenus annuels potentiels à compter du départ à la retraite de 3 785€.


Effet de levier assuré…
Notez que ce placement est accessible à partir de faibles montants.

Vous souhaitez épargner progressivement ? Comment obtenir des revenus complémentaires à la retraite ?

Une solution classique mais très efficace consiste à investir dans un contrat d’assurance-vie. En effet, sa fiscalité avantageuse à compter d’une détention de 8 ans, sa grande souplesse et sa liquidité en font un atout de choix.

Un contrat patrimonial, doté d’un bon rendement et d’une certaine protection en capital (sans garanti cependant) sera composé de SCPI, d’OPCI, du meilleur fonds euro du marché et d’une dose de diversification avec des placements structurés (fonds obligataires avec intérêts fixés à l’avance)…

Une telle solution, comme le démembrement de propriété des parts de SCPI ou encore de nombreuses autres possibilités, mérite cependant une étude patrimoniale préalable pour vérifier la pertinence de votre projet avec vos objectifs et contraintes.

Obtenir de la documentation.

L'un de nos conseillers vous recontacte très rapidement pour vous transmettre la documentation sur ce produit.

* champs obligatoires


Ou contactez directement un de nos conseillers au 0 805 696 714

Vos coordonnées ne sont pas utilisées à des fins publicitaires.