Vente en viager

Le viager prend fin au décès du crédirentier, c’est-à-dire du vendeur qui bénéficie de la rente.

A la suite du décès, l’acquéreur prend possession de son bien. Les clés lui sont restituées et les meubles enlevés par les héritiers.
Le contrat de vente prévoit en général les modalités relatives à la prise de possession du bien par le vendeur.
Aucune autre formalité n’est à remplir.
En cas de méconnaissance des héritiers, rapprochez-vous de votre notaire, voir du juge.

Notez que la vente en viager est considérée comme nulle si le crédirentier (le vendeur) meurt dans les 20 jours de la signature du contrat, dès lors que le décès est imputable à une maladie dont il était atteint à cette date. En effet, l’aléa caractérisant la vente en viager n’existe pas ici.

Ces articles peuvent vous intéresser : 

Obtenir de la documentation.

L'un de nos conseillers vous recontacte très rapidement pour vous transmettre la documentation sur ce produit.

* champs obligatoires


Ou contactez directement un de nos conseillers au 0 805 696 714

Vos coordonnées ne sont pas utilisées à des fins publicitaires.