Immobilier pratique

27/06/2018

Acheter son premier logement

Réaliser son premier investissement immobilier constitue un engagement très important, tant financier qu’en terme de bien-être. Quelles sont les questions à se poser dans une telle situation, et les précautions à prendre ?

Acheter un appartement neuf ou l'ancien ?

Ces 2 types de logements ont des avantages et des inconvénients :
  • Un immobilier neuf respecte les dernières normes technologiques et garantit donc des économies énergétiques (label BBC). L’ancien est plus couteux, et moins respectueux de l’environnement.
  • Le logement neuf vous permet de bénéficier de la garantie décennale, qui couvre tous les dommages qui remettraient en cause la solidité de la structure de la construction (toiture, fondations…) ou ne permettrait plus d’y vivre.
  • Un achat dans le neuf vous permet en général de bénéficier de diverses commodités : parking, balcon, terrasses, cave… L’ancien n’est pas forcément aussi bien équipé, mais peut bénéficier cependant d’une meilleure situation géographique (centres villes…).
  • Un achat dans le neuf coutera légèrement plus cher que dans l’ancien. Mais il n’y aura pas de travaux à prévoir…

Il convient donc de peser le pour et le contre, d’autant plus que les avantages prévus au niveau du financement favorisent le neuf au détriment de l’ancien !

Le financement de votre achat immobilier

L’Etat a pris certaines mesures pour aider les primo-accédant, c’est-à-dire les personnes souhaitant réaliser leur premier achat de logement.

Le PTZ + ou Prêt à Taux Zéro + 

Ce crédit, sans remboursement d’intérêts, permet de financer un achat dans le neuf. Pour en bénéficier, vous devez ne pas avoir été propriétaire de votre résidence principale dans les 2 ans de l’acquisition. Le logement doit répondre à certaines conditions (surface et habitabilité).
Enfin, ce logement doit être destiné à l’habitation par son propriétaire, et non à la location.
L’ensemble des règles est développée dans l’article PTZ +.

Bien négocier son emprunt immobilier

Vous devez maîtriser l’ensemble des règles relatives au financement de votre projet immobilier. Pour ce faire, vous devez prendre en compte tous les aspects de votre montage :
  • Durée,
  • Montant,
  • Type : amortissable, taux fixe, variable …
  • Apport initial ou non…
Quelles sont vos priorités : des mensualités les plus faibles possibles ? Une durée d’emprunt la plus faible possible ? Êtes-vous prêt à opter pour un taux variable ?
Retenez cependant que vos mensualités ne pourront en général être supérieures à 1/3 de vos revenus.

Reportez-vous à notre guide du crédit immobilier pour en savoir plus sur ces différents points

Obtenir de la documentation.

L'un de nos conseillers vous recontacte très rapidement pour vous transmettre la documentation sur ce produit.

* champs obligatoires


Ou contactez directement un de nos conseillers au 0 805 696 714

Vos coordonnées ne sont pas utilisées à des fins publicitaires.