Financement

27/06/2018

Les différents types de taux

Perdu dans la jungle des taux d’emprunt ? Ce bref lexique vous permettra de bien comprendre les subtilités entre les divers termes utilisés par les banques : taux fixe, révisable / variable, TEG, taux  d’usure, taux nominal ou encore taux réel :

Le taux fixe

Le taux fixe est le taux défini entre vous et votre banquier, qui va s’appliquer sur toute la durée du prêt. Le taux fixe permet de connaitre dès le départ le montant des mensualités, le coût du crédit et ainsi de « fixer » son budget.
Seul inconvénient du taux fixe : comme il ne change pas, vous ne pourrez bénéficier d’un taux plus faible.

Le seul cas où celui-ci change, c’est lors des remboursements anticipés de crédit ou de renégociations de l’emprunt.

Le taux révisable (ou taux variable)

Le taux révisable est un taux qui peut évoluer tout au long du crédit en fonction d’un indice de référence (en général, l’EURIBOR). Contrairement au taux fixe, le souscripteur du prêt bénéficie de la fluctuation du taux et ainsi d’un taux plus faible, mais peut également subir une hausse du taux.
La seule manière de se protéger de la variation de ce taux est de souscrire un prêt à taux capé.
Ce prêt est comme un taux révisable, à la seule différence que celui-ci est encadré en cas de variation.
Par exemple, si le taux actuel est de 4% et que vous avez souscrit un prêt capé de 3,5% avec une variation de 1%, vous paierez au maximum que 4,5% d’intérêt, même si les taux ont augmentés de +6,00%.

Le TEG (taux effectif global)

Le TEG ou taux effectif global permet de calculer le cout total d’un crédit  y compris les frais (frais de dossier, de garantie, d’assurance, les commissions…) et permet ainsi de comparer les différentes offres.
Un taux d’usure est défini par la loi, et en aucun cas, le TEG ne doit le dépasser ; ceci afin de protéger le consommateur.

Le taux d'usure

Afin de protéger le consommateur, l’Etat a fixé un taux maximum légal en fonction du type de crédit,  que peut proposer un établissement financier, c’est ce qu’on appelle le taux d’usure. Les taux d’usure sont définis à chaque trimestre.

Le taux nominal

Le taux nominal est  un taux qui ne tient pas compte des frais annexes (les frais de dossier, d’assurance et de garantie). Il faut donc être vigilant sur le coût des frais et ne pas se baser uniquement sur le taux nominal affiché par les organismes financiers.

Le taux réel

Le taux d’intérêt réel est le taux nominal après déduction du taux de l’inflation.

Obtenir de la documentation.

L'un de nos conseillers vous recontacte très rapidement pour vous transmettre la documentation sur ce produit.

* champs obligatoires


Ou contactez directement un de nos conseillers au 0 805 696 714

Vos coordonnées ne sont pas utilisées à des fins publicitaires.