IFI

11/06/2018

Insuffisance d’évaluation

Les personnes imposables au 1er janvier de l’année d’imposition sont tenues de fournir à l’administration fiscale une déclaration détaillée des biens et droits immobiliers composant leur patrimoine. Les biens doivent faire l’objet d’une estimation et ainsi être déclarés à leur valeur vénale. Cependant, un problème se pose lorsque ces derniers sont sous-évalués.

Estimation de la valeur vénale d'un bien

 La valeur vénale d’un bien n’est pas définie par la loi mais elle correspond au prix qui pourrait être obtenu par le jeu de l’offre et de la demande dans un marché réel, abstraction faite de toute valeur de convenance.

Date pour prendre en compte la valeur vénale

La valeur vénale à retenir pour déclarer le bien à l’IFI est celle au 1er janvier de l’année d’imposition (fait générateur de l’impôt). Les événements, circonstances et autres délais particuliers intervenus postérieurement ne sont donc pas à prendre en compte.

Les conséquences d'une sous-évaluation

L’administration fiscale peut contrôler et rectifier l’évaluation d’un bien déclaré à l‘IFI lorsque cette évaluation paraît inférieure à la valeur vénale du bien (il existe toutefois une tolérance administrative).
L’administration est tenue d’apporter la preuve de l’insuffisance d’évaluation fournie dans les déclarations avant tout redressement.
Pour démontrer que le prix déclaré ou l’évaluation fournie est inférieur à la valeur réelle, l’administration utilise certaines méthodes d’estimation qui diffèrent notamment suivant la nature des biens en cause.
En cas de désaccord, la commission départementale de conciliation peut être saisie à l’initiative de l’une ou l’autre des parties en vue d’émettre un avis sur la valeur vénale réelle des biens en litige.

Quel est le délai de contrôle ? Quelles sont les sanctions ?

L’administration fiscale dispose d’un délai de 7 ans après le 1er janvier de l’année de déclaration. Les sanctions peuvent être des intérêts de retard
L’intérêt de retard s’applique sur le montant des sommes mises à la charge du contribuable… Plus une majoration en cas de manquement délibéré :
  • 40% en cas de manquement délibéré,
  • 80% en cas de manœuvres frauduleuses ou d’abus de droit.

Vous souhaitez réduire votre IFI ?

Expert-Invest vous propose un ensemble de solutions patrimoniales adaptées à vos besoins et objectifs

Obtenir de la documentation.

L'un de nos conseillers vous recontacte très rapidement pour vous transmettre la documentation sur ce produit.

* champs obligatoires


Ou contactez directement un de nos conseillers au 0 805 696 714

Vos coordonnées ne sont pas utilisées à des fins publicitaires.