IFI

11/06/2018

Le bouclier fiscal

Le bouclier fiscal a été supprimé en 2011. Cependant, le gouvernement Ayrault a mis en place un substitut au bouclier fiscal, en limitant à 75% des revenus l’impôt dû. Les règles de l’ancien bouclier fiscal étaient les suivantes :

Qu'est-ce que le bouclier fiscal ?

Le bouclier fiscal consiste à limiter l’ensemble des impôts du contribuable à hauteur de 50% de leurs revenus. Si vous bénéficiez du bouclier fiscal, vous avez un droit à restitution du surplus d’impôt payé.
Le bouclier fiscal est un mécanisme déclaratif : vous devez calculer vos droits, et réclamer à l’administration fiscale la restitution du surplus d’impôt payé. En contrepartie, cela implique que l’administration contrôle votre déclaration, et donc vos biens, revenus et impôts.

Qui bénéficie du bouclier fiscal ?

Les bénéficiaires du bouclier fiscal sont les personnes qui sont domiciliées en France, au 1er janvier de l’année de perception des revenus. Le contribuable exerçant son droit à restitution s’entend comme son foyer fiscal au sens de l’impôt sur le revenu.
En règle générale, les personnes bénéficiaires du bouclier fiscal ont des revenus conséquents mais non forcément récurrents (rachats ponctuels sur une assurance-vie…), un patrimoine de  valeur mais productif d’une imposition importante et non forcément de revenus.

Comment est calculé le bouclier fiscal ?

Le bouclier fiscal consiste à fixer une limite maximale d’imposition à hauteur de 75% des revenus du contribuable.

 

Revenus pris en compte

  • Tous les revenus nets catégoriels soumis à l’IR (nets de frais professionnels…),
  • Les plus-values immobilières,
  • Les revenus soumis aux prélèvements sociaux,
  • Les revenus soumis à prélèvement libératoire et retenus à la source,
  • Les dividendes, pour leur valeur après abattements s’ils sont imposés à l’IR, ou pour leur valeur versée s’ils sont soumis au prélèvement forfaitaire libératoire,
  • Les intérêts des contrats d’assurance-vie, pour la partie provenant des fonds en euro (contrats en fonds euro ou contrats multi-supports),
  • Globalement, tous les revenus, même ceux exonérés d’impôt sur le revenu.
Seules certaines prestations sociales (RMI, allocation enfants handicapés…), ou encore les plus-values immobilières exonérées ne sont pas prises en compte.

Impôts pris en compte

  • L’IR, qu’il soit progressif ou proportionnel (prélèvement forfaitaire), sauf 1% sur la tranche à 41%,

Modalités de calcul

Le bouclier fiscal se détermine sur 3 ans, du fait du décalage entre la perception des revenus et le paiement de l’impôt y afférant :
  • Une année n : année de perception des revenus et de prélèvements forfaitaires libératoires immédiatement payés (exemple : intérêts d’un contrat d’assurance-vie).
  • Une année n+1 : année de paiement des impôts (IR, IFI, Taxes…).
  • Une année n+2 : année d’exercice du droit à restitution, et du remboursement de l’impôt payé en n+1.
Le bouclier fiscal peut se cumuler avec le plafonnement de l’IFI.
Le calcul du bouclier fiscal est très complexe et demande d’étudier chacun des placements, biens, revenus et impôts au cas par cas.

Vous souhaitez réduire votre IFI ?

Expert-Invest vous propose un ensemble de solutions patrimoniales adaptées à vos besoins et objectifs.

Obtenir de la documentation.

L'un de nos conseillers vous recontacte très rapidement pour vous transmettre la documentation sur ce produit.

* champs obligatoires


Ou contactez directement un de nos conseillers au 0 805 696 714

Vos coordonnées ne sont pas utilisées à des fins publicitaires.